En janvier j'ai lu

Désolée le mois de février est presque écoulé et je vais vous parler des mes lectures de janvier. Ok je suis vraiment en retard. Par contre je ne sais pas si c'est le mauvais temps mais je peux quand même me félicité d'avoir lu plusieurs livres sur janvier. Merci à la bibliothèque de Lyon d'avoir un onglet "historique des emprunts" parce que sinon j'aurais oublié les titres de certains.




Les carnets d'Esther de Riad Sattouf

J'ai commencé l'année avec une touche légère, Esther 10 ans, veut devenir danseuse comme Beyonce et avoir un Iphone. Elle nous parle de l'école, de ses parents, de son frère, ses idoles. A la fin du tome 1 elle part en colonie de vacances avec sa meilleure copine. C'est léger, drôle j'adore. J'ai hâte de lire la suite.




Le livre des Baltimore de Joel Dicker

Encore une histoire bien ficelée avec des rebondissements. L'histoire est centrée autour du personnage principal Marcus Goldman, de ses sentiments vis à vis de sa famille les Goldman de Montclair. D'un côté il y a les Goldman de Baltimore (lui et ses parents) et de l'autre les Goldman de Montclair (ses cousins).  Leurs liens très forts vont faire basculer leurs vies pour toujours. Je l'ai lu en moins d'une semaine et je pense qu'il fait partie de mes favoris de Dicker avec la Vérité sur l'affaire Québert.





Appelle moi par ton nom d'André Aciman 

Lors de la sortie du film les acteurs principaux étaient sur le plateau du Quotidien. C'est en les écoutant relater l'histoire que j'ai eu envie de découvrir ce livre. Italie, été 83 Elio étudiant et Oliver prof aiment la littérature. L'attirance est présente mais peut être pas réciproque. Sous le soleil toscan ils vont se découvrir, vivre une histoire d'amour et ensuite se quitter. Cet amour va au delà du simple amour d'été. Avez vous vu le film ?





Gomorra de Roberto Saviano

Encore en Italie mais cette fois-ci il n'est plus question d'histoire d'amour. Roberto Saviano parle sans filtre de la camorra, cette organisation criminelle présente partout en Campanie. Tout cela est tiré d'une histoire vraie. On y évoque les luttes de pouvoir entre les familles. Aussi Saviano dévoile les secteurs d'activités qui sont occupés par les camoristes. La violence est quasi-présente en Italie du Sud, le nombre de morts très important. Ce n'est pas fun du tout mais intéressant de connaitre cette partie d'histoire de Naples. Pour info, Roberto Saviano sera présent au quai des Polars fin mars.




Et vous, avez vous lu l'un de ces livres ?

1 commentaire

  1. J ai lu les cahiers d Esther et je suis fan ! Gomora me tenterait bien et l histoire d amour sous le soleil toscan aussi

    RépondreSupprimer