24h de folie au Mont St Michel




Il y a tout pile une semaine j'étais au Mont St Michel invitée par la mère Poulard. N'ayant jamais mis les pieds en Normandie j'explosais de joie à l'idée de m'y retrouver. Je vous emmène donc avec moi au Mont St Michel pour vous raconter mon périple au Mont et dans les cuisines de la Mère Poulard.

Ceux qui me lisent le savent, j'adore cuisiner. Cela fait partie de mes habitudes, de comment j'ai été élevée et aussi de ma culture. Je suis donc très reconnaissante d'avoir pu vivre ce moment de partage dans cet endroit qui est une véritable institution.

En arrivant en fin de matinée, nous avons découvert le Mont Saint Michel (qui est juste magnifique) et l'auberge de la Mère Poulard. J'ai passé ces deux jours en compagnie d' Armelle, Marine, Alice, Samuel , Massiel, Marine, Céline, Camille,  Marine et de Paloma et Gilles de l'agence Mediaventilo.
Il faut le préciser le Mont Saint Michel connait beaucoup de succès, il accueille plus de 2,5 millions de visiteurs par an. Depuis 1979 il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.




















Après avoir installé nos affaires nous avons eu droit à une chouette visite guidée de la baie. Pieds nus, nous avons foulé le sol mi sable mi argile de la baie durant un peu plus de 2h. Dans le sable nous avons aperçu de la salicorne qui est une plante halophile. C'est une plante qui tolère l'eau de mer, elle peut pousser avec cet élément. Nous avons aussi couru sur des sables mouvants ce qui n'est pas si dangereux comme on peut le croire. J'avoue je ne faisais pas la maligne à ce moment là.  Enfaites je pourrais dire que cela était relaxant car nous avons pu discuter tout en flânant dans la baie.































Ensuite nous sommes revenus sur la baie pour effectuer la visite de l'abbaye. Gaelle la guide nous a expliqué une partie de son histoire ainsi que son fonctionnement. Avant d'être une abbaye il s'agissait d'une prison. Pour l'atteindre il faut grimper 350 marches mais à l'arrivée vous avez une vue fantastique sur la baie. La vue vaut bien cette petite ascension. On apprendra aussi qu'il y a seulement une vingtaine de personnes qui vivent sur le Mont, principalement des moines et un ou deux commerçants.












































En fin de journée, nous avons pris l'apéritif au Piano Bar de l'Auberge en compagnie du chef Alain Grespier. Cela a été un moment d'échange sur la cuisine en grande partie. A cela s'est suivi le diner dans la salle du Rocher. C'est surtout le moment ou j'ai enfin pu gouter la célèbre omelette de la Mère Poulard. J'avoue il me tardait de la gouter.






Pourquoi l'omelette est-elle la star de l'Auberge ? 

Le premier restaurant de la Mère Poulard était à la place de la poste actuelle. Comme il y a beaucoup de passage notamment des pèlerins elle cherche un plat facile et chaud à préparer. Ça sera une omelette. On pourrait presque dire que c'est de la fast food. Et en 1888 elle déménage à l'entrée du Mont pour ouvrir son auberge. Cette année l'auberge fête ses 130 ans. Pour rendre hommage à Annette Poulard, un livre de recette est sorti.

Ici omelette accompagnée de pomme de terre et de camembert 


Après une ballade nocturne sur les remparts, je suis sagement partie me coucher car le lendemain nous avions petit déjeuner à 6h pour être ensuite en cuisine dès 7h du matin. La nuit fut donc courte.


Le lendemain, les yeux collés, nous avons pris le petit déjeuner très copieux avant de prendre place en cuisine pour commencer ce battle. Le chef a déposé sur le plan de travail (ou habituellement sont préparées les omelettes) tous les ingrédients dont on pouvait avoir besoin comme une multitude de fruits, de légumes (le fenouil a le vent en poupe croyez moi !), des produits frais comme des oeufs, du lait, de la crème et aussi tous les produits de la Mère Poulard. Ensuite top départ.




Pour le battle nous étions divisés en trois groupes. Celui-ci a commencé à 7h pour terminer à 11h. Chaque groupe avait 1h pour préparer le plat de son choix qui devait contenir au moins un ingrédient de la Mère Poulard. Nous avons tous préparé un dessert, excepté Marine qui est partie sur du salé. J'avoue avoir été un peu stressé à la vue du niveau des autres blogueurs surtout quand j'ai compris que certains avaient le CAP. Heureusement l'ambiance a été tout le long très bon enfant et cela m'a détendu. Cette heure de cuisine est passée tellement vite, je me demande comment j'ai pu réussir à présenter un dessert convenable.

Après ces trois heures, les chefs Alain et Gilles ont gouté nos desserts puis délibéré. Chacun d'entre nous est reparti avec un prix bien différent pour sa création.

La suite au prochain article ou je vous parlerais de mon dessert ainsi que de celui de mes copains blogueurs.

Merci Gilles, Paloma et l'équipe de la Mère Poulard pour votre incroyable accueil, nous avons été chouchouté !

Merci à vous ArmelleMarineAliceSamuel , MassielMarineCéline, Camille,  Marine pour la bonne ambiance, les fous rires et les conseils cuisine ! 


2 commentaires

  1. Ca devait être super sympa ! Visite puis atelier cuisine, tu devais être dans ton élémet malgré le stress. Et t'as goûté aux salicornes ?

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais été mais ça a l'air super joli, j'ai toujours eu envie d'y faire un tour!

    RépondreSupprimer