J'ai aimé et je vais aimer #10


1# De passage à Annecy pour le weekend, nous nous sommes arrêtés chez Philippe Rigollot . J’avais vu quelques photos de ses gâteaux et aussi ses décorations en chocolat l’année passée au salon du chocolat. Le choix a été dur, je vous le confirme. Un Mr Smith fin et subtil pour moi (mousse vanille et pomme granny smith) et un Pirouette pour l’homme composé d'un biscuit chocolat, de caramel beurré salé et d'éclats de cacahuètes, nous avons tout deux beaucoup apprécié nos desserts.





























2# Depuis que nous avons pris l'abonnement Netflix, nous regardons pas mal de documentaires en tout genre. Alors quand j'ai vu que la saison 4 de "Chef's Table" portait sur la pâtisserie j'ai tout de suite eu envie de la visionner. J'ai beaucoup apprécié l'épisode deux, sur le glacier sicilien Corrado Assenza. Il travaille les desserts siciliens avec beaucoup d'amour et surtout avec des produits provenant de son ile. Il va falloir que je me rende dans son Caffe Sicilia à Notto lorsque nous serons en Sicile la semaine prochaine.



3#  Le dernier Fou de Pâtisserie est en mode printemps avec ses desserts aux fraises et à la rhubarbe. Je n’en suis que satisfaite puisque j'attendais ce moment depuis longtemps. J'hésite encore quelle recette de cette nouvelle édition je vais préparer. Les desserts aux fraises me tente bien pour l'instant.






#4 Pour continuer, il y a deux semaines avec Virginie j’ai goûté les tacos de chez Gomex et je dois avouer que celui au pulled pork était très bon. La viande est juteuse, assaisonné et cuite comme il faut. C'est un très bon endroit pour déjeuner si vous vous trouvez dans les pentes de la Croix Rousse. 





#5 Connaissez vous le Brezain ?

Pour ma part pas du tout jusqu'à dimanche, ou nous avons eu la chance de découvrir ce fromage. Il faisait 6° degrés à Montmin, la raclette était donc de rigueur.  Le Brezain est donc un fromage fumé de Haute Savoie avec une pâte bien fondante. Il est fabriqué à base de lait de vache pasteurisé, affiné pendant six à huit semaines puis ensuite exposé minutieusement à la fumée naturelle d'un vrai feu de bois. Cela donnait un gout différent des fromages à raclette classique qu'on utilise habituellement. Une vraie bonne découverte !




1 commentaire

  1. je suis allée deux fois chez Philippe Rigollot et j'y retournerais bien une 3ème fois : )
    j'ai acheté le dernier Fou de pâtisserie mais je n'ai pas encore eu le temps de l'ouvrir
    et tu me fais envie avec le fromage à la fin : )

    RépondreSupprimer